Bonjour à tous! Vous ne le savez peut-être pas, mais malgré le fait que 90 % de mon travail numérique se fait via le numérique, je pratique tout de même la photographie argentique (avec les films 35mm oh mon dieu, vieille technologie!). Vous croyez que la photographie argentique est désuète? Sortez de mon site et n’y remettez plus jamais les pieds!!!!… ou lisez mon billet jusqu’à la fin et vous allez changer d’idée!

5 bonnes raisons pour faire de la photo argentique

1. Parce que c’est simple!

Vous ne me croyez pas? Je vous le dis! Une bonne façon de le constater est en regardant le nombre de bouton sur un appareil photo argentique versus un appareil numérique. L’appareil argentique tout est manuel (plusieurs ont des modes automatiques, mais si vous vous servez toujours d’un appareil argentique et que vous shootez en auto je vous bannis de mon site!), vous contrôlez le focus, la vitesse et l’ouverture. L’appareil numérique fait beaucoup de chose pour vous, mais pour que cela fonctionne bien, il faut qu’il soit bien réglé pour les conditions dans lesquels vous shootez et cela peut finir par devenir compliqué par un novice qui doit maîtriser parfaitement son boitier pour en tirer son plein potentiel.

2. Parce que ce n’est pas cher!

Le coût est généralement situé entre gratuit et pas cher. On a tous dans son entourage un parent quelque part qui a un réflex argentique qui prend la poussière. Mon père m’a refilé son vieux Canon AE-1 qui est un appareil photo argentique des années 80 dont la réputation le précède! Je l’ai eu gratuitement, mais vous pouvez vous en procurer un en bon état pour une soixantaine de dollars sur le marché de l’usagé. Pour l’optique, c’est aussi vrai. Peut-être moins chez Nikon puisque la monture F depuis 1959 et plusieurs sont encore compatible sur les boitiers motorisés (D7000 et plus). Par contre, chez Canon, la monture FD est plus récente et on retrouve beaucoup d’objectifs EF à des prix ridicules! Par exemple, la semaine dernière je me suis acheté un zoom 28-70mm en très bon état et de bonne qualité pour la modique somme de 30 $!

3. Parce qu’on prend son temps!

Pas d’écran derrière son appareil pour faire de l’essai-erreur. Pas de carte mémoire vous permettre de prendre 400 photos et par chance il en a 4-5 de bonnes. Surtout quand vous payez 6 à 8 $ pour une pellicule de 36 poses on se calme et on ne shoot pas plus vite que son ombre. Outre l’aspect financier, on va aussi s’assurer de ne pas manquer son coup parce que vous allez voir le résultat uniquement après le développement et vous ne serez plus sur place pour corriger votre photo. Mieux vaut prévoir le coup ;)

4. Parce qu’on prend son temps! (bis)

Bin oui, je sais que je l’ai déjà dit, mais c’est vrai! Quand vous avez une carte mémoire pleine, vous partez à la chasse à l’image et vous prenez des photos de tout ce qui bouge! RE-LA-XEZ, il n’y a rien qui presse. Prenez le temps de regarder autour de vous. Cherchez les bons plans, attentez le bon moment (vous savez quand ce foutu nuage passe encore une fois devant le soleil?). Vous vous trouvez dans un lieu formidable pour prendre de jolie photo? Parfait, et tant mieux, mais prenez aussi du temps en dehors de votre œilleton pour admirer la vue.

5. Parce qu’on aime les surprises!

Je vais vous le dire bien franchement, c’est pas mal plus excitant la photo argentique! On ne sait pas quoi s’attendre. Il y a un certain facteur de risque qui vient attiser cette excitation. Lors de la prise de vue, vous ne savez pas réellement à quoi vous attendre. J’ai déjà pleuré (enfin presque) en développant un de mes négatifs parce que les photos étaient toutes mal exposées. Pourtant je me suis bien fié à mon posemètre. En fait, j’avais pris un film Kodak Tri-X 400 ISO, mais j’avais gardé mon appareil réglé sur 1600ISO et je ne m’en étais même pas rendu compte (je n’ai donc pas poussé à 1600 pendant le développement)… Oui il y a des déceptions, mais ça reste excitant!

Conclusion

Je conclurais en vous encourageant fortement à faire le saut vers la photographie argentique. J’ai commencé sur le numérique, mais j’ai appris beaucoup via l’argentique. Un appareil photo numérique ça nous semble très abstrait. Quand on regarde le fonctionnement d’un appareil argentique, c’est assez rudimentaire : une ouverture plus ou moins grande laisse passer une certaine quantité de lumière pendant un temps déterminé sur une pellicule sensible à la lumière. Lorsqu’on s’en tient à cela, on s’en tient à l’essentiel sur la maîtrise de la lumière et un bon photographe est un maître de la lumière.