On le dit souvent, le mariage est l’une, sinon la journée la plus importante de sa vie et demande énormément d’organisation. L’un des postes budgétaires qui est le plus souvent négligé est celui du photographe. Pourtant, cela peut représenter une dépense importante et ne devrait pas être pris à la légère. Voici donc quelques conseils qui peuvent vous éclairer dans la recherche du bon photographe de mariage.

1. Le prix

Généralement, la première question que posent les futurs mariés aux photographes c’est d’annoncer ses tarifs. Pourtant, c’est un piège à éviter. Un mariage, ça représente énormément de dépenses et beaucoup sont portés à chercher à économiser sur le contrat du photographe. Avoir un bon DJ-animateur lors de son mariage c’est important, ça anime la soirée, mais d’un autre côté cela n’a d’effet que dans l’immédiat. Le photographe lui vous vend des souvenirs qui vous suivront durant toute votre vie. Attention toutefois, je ne dis pas qu’il faut dépenser sans limites pour votre photographe. Des tarifs de reportage de mariage varient énormément. Vous pouvez trouver des photographes vous offrant un tarif de 500 $ comme 15 000 $. Cela représente un budget, respectez vos limites financières, mais gardez l’esprit ouvert et ne vous arrêtez pas uniquement à la question du prix. D’ailleurs, c’est également pour cette raison que vous ne trouverez pas une liste de mes tarifs sur mon site internet. J’affiche uniquement mes services et un prix plancher, afin de donner une brève idée de mes fourchettes de prix. Je préfère m’adresser directement à mes clients, cela me permet de justifier mes tarifs et même d’ajuster mes services en fonction de leur budget.

Un autre détail important en ce qui concerne le prix, c’est ce qu’il inclut. Est-ce un montant définitif ? Beaucoup de photographes offrent un tarif en apparence attrayant, mais y additionnent des frais supplémentaires qui font ensuite exploser la facture. Assurez-vous de voir avec le photographe ce qui est inclus dans le prix. Pour certain, le montant inclut uniquement la prise de vue. Si vous voulez avoir les photos, vous devez payer tant pour le DVD, tant pour l’album, votre contrat comprend tant de photos et vous devez payer tant par photo supplémentaire, etc. Pour ma part, je ne suis pas très fan de cette pratique. Je préfère offrir un montant forfaitaire qui comprend un minimum de photos, par contre si j’en ai plus tant mieux, de toute façon qu’est-ce que vous voulez que je fasse avec vos photos de mariage dans mon disque dur ? L’album est également compris tout comme le DVD.

2. Le portfolio

Comme je l’explique dans le premier point, trop de futurs mariés font leur choix en fonction du prix. Avant même de regarder les tarifs, si le photographe les donne, prenez le temps de jeter un œil à son portfolio. Un photographe finit avec le temps par développer un style qui lui est propre. Si vous n’aimez pas le style d’un photographe, ne l’engagez pas pour votre mariage… Même si son tarif est avantageux, vous n’aimerez probablement pas le résultat final. La photographie reste un art et la patte artistique que met le photographe sur son travail va nécessairement caractériser les photos produites.

3. Rencontrer le photographe avant le mariage

En temps normal, un photographe de mariage va toujours demander aux futurs mariés une rencontre avant le jour du mariage. S’il ne le fait pas, insistez pour le faire. Il est important de mettre au clair avec la planification de la journée. Par exemple, dans le cas d’un mariage qui couvre les préparatifs jusqu’à la réception, il y a de nombreux éléments de logistique à mettre au clair. La mariée se prépare à quel endroit et à quelle heure ? Pour le marié ? Quelle est la distance entre les deux ? À quelle heure a lieu la cérémonie ? De plus, c’est le moment idéal pour faire part au photographe de toutes vos questions. Généralement, les mariés ne se sont jamais mariés par le passé, par conséquent le photographe de mariage a une certaine expérience du déroulement d’un mariage et peut facilement éclaircir certaines de vos questions quant à son rôle dans la couverture du mariage… Et parfois même un peu plus.

Il est important de développer une certaine chimie avec son photographe de mariage. Ça ne va être que plus facile pour tout le monde et les photos n’en seront que meilleures !

5. L’importance de signer un contrat

Nous l’avons dit plus tôt, un reportage de mariage représente une dépense importante. Par ailleurs, il s’agit d’un projet plus complexe qu’une simple séance de portrait. Assurez-vous que votre contrat comporte au minimum : les noms et les coordonnées du photographe et des futurs mariés ; le montant total et les modalités de paiement (nombres de versements, dates limites, etc.) ; ce qui est inclus dans la prestation du photographe ; des dispositions en cas d’annulation (par exemple, le photographe tombe malade, une séparation avant le mariage, etc.).

N’oubliez pas non plus en ce qui a trait à la question du droit à l’image et du droit d’auteur. Le photographe peut limiter les droits d’utilisation de vos photos. Par exemple, pour ma part, je restreins uniquement le droit des mariés à une utilisation personnelle. Donc dans le cadre de leur utilisation personnelle, ils font à peu près ce qu’ils veulent des photos, mais ne peuvent pas les utiliser à des fins commerciales, sans mon autorisation écrite. Attention, une utilisation commerciale ne veut pas uniquement dire que les photos sont vendues. Il m’est déjà arrivé dans un mariage que le marié me demande l’autorisation de remettre une photo au magasin où son smoking a été loué. Bien qu’il n’en tire aucun bénéfice en remettant la copie au magasin, il s’agit néanmoins d’une utilisation commerciale.

6. Vérifier que le photographe est sérieux

Malheureusement, de nombreux photographes s’improvisent photographes de mariage et, bien qu’il puisse faire de jolies photographies, ne peuvent pas remplir leur commande en cas d’imprévus. Pour le savoir, c’est plutôt simple, il suffit de lui poser des questions de ce genre-ci à votre photographe : est-ce qu’il se présentera avec du matériel de secours en cas de bris; que compte-t-il faire s’il pleut ? Fiez-vous à votre instinct. Un photographe qui n’est pas sérieux peut se repérer assez facilement.