J’admets que j’y vais un peu fort sur le titre, mais on n’est quand même pas loin de cette réalité. En me promenant sur le Net, je suis tombé sur une vidéo de l’association française Stop Arnak Casting, qui a été fondé par un mec qui a été victime d’une arnaque via une agence de casting qui lui promettait un rôle au cinéma s’il suivait d’abord des cours de perfectionnement à plusieurs milliers d’euros, bref vous voyez le genre.

À la fin de la vidéo, il parle de photographes qui cherchent des modèles pour de la photo de «charme» (un mot politicaly correct pour parler de nu). Le problème n’est pas là comme tel. Je n’ai absolument rien contre la photo de nu. Il peut y avoir une démarche artistique très intéressante dans la capture de mouvements la recherche d’une géométrie particulière. En fait ce que j’aime du nu photographique, c’est le fait d’«habiller» son modèle avec des ombres et de la lumière.

Le problème est qu’il y a des mecs (bah peut-être quelques femmes, mais on s’entend que c’est surtout des mecs) qui s’achètent un appareil photo reflex (parfois même pas) pour se donner un look professionnel et pour se rincer l’œil. Parfois, comme l’exemple de la vidéo le montre, cela va plus loin que juste se rincer l’œil. Dans le cas de la vidéo, on constate que la jeune femme, qui se cherche uniquement des photos de casting, se fait littéralement harceler par ce «photographe» qui tente de la convaincre avec des petites phrases dans le genre : «tu vois cette fille, elle non plus elle voulait pas au début, mais finalement elle a aimé», «avec ce genre de photos c’est mieux pour ta carrière», etc. Le lieu de shooting prévu n’était pas un studio, mais sa chambre à coucher. La jeune femme finit par le convaincre d’aller plutôt dans le salon et de faire un shooting avec ses vêtements. Le photographe lui propose donc de se changer et de garder son débardeur, mais d’enlever son soutien-gorge. Elle finit par lui dire qu’elle préfèrerait le garder et quand il lui décrit des poses à prendre, il lui propose clairement de prendre des poses «coquines» en se tenant les seins, etc.

C’est un problème qui semble plus répandu qu’on peut le croire. En effet, avec la démocratisation de la photographie, nous n’avons jamais eu aussi facilement accès à la photo, et ce avec du matériel au look professionnel. De plus, tout le monde cherche son heure de gloire et avec des sites de petites annonces, il devient facile d’«hameçonner» des modèles naïfs.

Ce problème va au-delà du simple pervers qui «se rince» l’œil, ça peut détruire la confiance d’une jeune modèle qui débute. Imaginez, vous vous dites que vous aimeriez débuter comme modèle et vous tomber sur une annonce qui vous semble prometteuse. Après une expérience semblable à celle du vidéo vous vous découragez et vous n’avez pas envie d’aller plus loin dans votre expérience.

Par ailleurs, ce genre de situation peut également nuire aux photographes amateurs qui sont de bonne foi. Le nu est un type de photo très technique (donc beaucoup de variables à contrôler, ce qui rend l’expérience difficile). Alors, imaginons un photographe amateur de bonne foi qui veut s’initier au nu. Il publie donc une annonce dans le style «photographe amateur qui veut s’initier au nu artistique cherche modèle, bla-bla-bla». Déjà là, il va faire peur à bien du monde. Alors, imaginons qu’il parvient à un résultat assez ordinaire. Comme c’est une pratique de plus en plus répandue, va-t-il se faire se faire associer à ces pervers? Si c’est le cas, va-t-il abandonner?

Voici des points (liste non exhaustive) qui me paraissent importants avant d’entreprendre un shooting avec un photographe amateur comme professionnel :

  • Demandez à voir son travail. A-t-il déjà réalisé le genre de photos que vous recherchez?
  • Discutez de votre projet (autant que possible en personne avant la séance). Vous devriez avoir un intérêt mutuel.
  • Il faut savoir fixer ses limites.
  • Si quelque chose vous semble louche, n’hésitez pas à vous renseigner (sur des forums de photographie, envoyez-moi un courriel, peu importe).
  • Aucune pression ne devrait être tolérée. Un shooting photo ça doit être agréable. Si on vous met de la pression pour faire des choses que vous ne voulez pas, dites-vous que de toute façon, même si vous le faites, ça va faire des photos moches. Alors, pourquoi faire le faire? (Bon OK, j’ai déjà été recouvert de nourriture pour jouer au modèle [ça m’arrive parfois], et bien que sur le coup ce n’était pas ce qui avait de plus plaisant, le résultat était chouette et au final j’ai eu du plaisir).